Quelles chaussures porter pour tracer ?

Le parkour exige relativement peu de matériel. Les traceurs n’utilisent généralement pas de protections ni de gants. Cependant, une bonne paire de chaussures est nécessaire, et trouver la paire idéale peut s’avérer difficile, en particulier parce que les chaussures faites spécifiquement pour le parkour ne sont pas nécessairement les plus adaptées ni de la meilleure qualité…  Cet article se propose donc de discuter certaines caractéristiques d’une bonne chaussure de parkour, puis de donner quelques exemples

Caractéristiques d’une bonne chaussure

Grip: le chaussure doit pouvoir crocher sur différentes surfaces. Pouvoir en juger dans un magasin de chaussures est un peu difficile, nécessite d’avoir déjà testé des chaussures avec différents matériaux. Mais généralement si la semelle est trop rigide, en plastique plutôt qu’en gomme, la chaussure risque de glisser. Certaines chaussures présentent par ailleurs des parties en plastique, notamment comme renfort de l’arche; celles-ci sont à éviter. Et les reliefs n’assurent pas un bon grip sur les surfaces lisses, il est préférable d’avoir une semelle uniforme.

Poids: une chaussure trop lourde donnera l’impression de porter des briques aux pieds. Le poids est sans doute moins un facteur limitant que pour des courses de longue distance, mais il reste que porter des chaussures lourdes limite le sentiment de liberté de mouvement.

Flexibilité: la chaussure ne devrait pas limiter la capacité du pied et des orteils à se plier et déplier. Il n’est pas forcément nécessaire de pouvoir enrouler la chaussure sur elle-même; mais si l’avant de la chaussure ne bouge pas quand on essaie de le plier vers l’arrière (en particulier au niveau des orteils et de l’arche), c’est mauvais signe.

Épaisseur de la semelle: certains recommandent des chaussures minimalistes, à la semelle très fine et au talon pas plus élevé que l’avant-pied. D’autres vont considérer que ce n’est pas nécessaire. Il n’y a pas de consensus à ce sujet. Néanmoins, il est certain que la semelle doit être suffisamment fine pour pouvoir sentir le sol sous le pied. Une semelle trop épaisse risque également d’augmenter le risque de foulure de la cheville. Le talon ne doit pas être beaucoup plus épais que l’avant du pied: la quasi totalité des réceptions en parkour se fait sans même toucher le talon au sol. Un talon trop élevé par rapport à l’avant-pied réduit l’amplitude de la cheville à l’atterrissage (le talon touche le sol plus tôt); réduit peut-être la stabilité;

Protection de l’arche: les réceptions mal gérées sur des barres et surtout sur des angles de murs posent un risque élevé de blessure à l’arche du pied, qui n’est pas du tout adaptée à prendre des impacts. Une semelle rigide voire renforcée au niveau de l’arche semble pouvoir limiter la casse en cas de glissade et de mauvaise précision.

Relief et segmentation de la semelle: les semelles segmentées ont tendance à perdre progressivement des morceaux. De même, les reliefs ont tendance à s’arracher rapidement. Par ailleurs, les reliefs font que la zone en contact avec le point d’atterrissage n’est pas uniforme. Les réceptions se font alors parfois de manière irrégulière, par à-coups: soit la chaussure se bloque soudainement sur un relief, soit au contraire elle glisse de manière imprévue. Une semelle en une pièce et avec peu de relief est donc préférable.

Solidité: le parkour crée beaucoup de frottements, de changements de direction et de vitesse. La chaussure est tiraillée dans tous les sens. Les semelles trop molles vont rapidement être limées au fur et à mesure des passemurailles et sauts de bras. La semelle risque également de se décoller si la colle est de mauvaise qualité; les semelles qui s’avancent devant les orteils et sur le dessus du pied semblent avoir tendance à tenir plus longtemps. La toile de la chaussure va se trouver rapidement si celle-ci n’est pas renforcée sur les côtés et à l’avant du pied.

Faible coût: l’idéal est de porter des chaussures peu dommages, facilement remplaçables. Ceci afin de limiter les dépenses, de ne pas avoir de remords à malmener ses chaussures, et de ne pas hésiter à remplacer les chaussures une fois qu’elles commencent à s’user.

Quelques exemples

Malheureusement, une bonne partie des modèles cités sont en rupture de stock ou leur production a été abandonnée. Mais elles peuvent servir d’exemples pour trouver des modèles similaires.

Note: ceci n’est pas un article publicitaire et PKL n’est lié à aucune des marques ci-dessous; cette liste n’est composée que de chaussures qui ont fait leurs preuves et ont fréquemment été portées par les traceurs ces dernières années.

Minimalistes

  • Feyiues
  • Asics Onitsuka Tiger Mexico
  • New Balance Minimus
  • Divers modèles trails produits par Merrell

Allround

  • K-swiss Si-18 Rannell
  • Asics GT (2; Ultra)
  • Asics Onitsuka Tiger (81; Serrano; Corrido)
  • Adidas (Adistar Racer; Essential Star)
  • Macbeth Fischer
  • New Balance (373; 420)
  • Nike Dart
  • Puma (Cabana Racer; Future R698;  Faas 300; Faas 500)
  • Reebok (Classic Jogger; GL1200)
  • Saucony Bullets

Modèles développés spécifiquement pour le parkour

  • OLLOs
  • K-swiss Ariake
  • Storror Tens
  • Know Obstacles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.